Le portable des années 1900, l'e-mail avant la lettre, c'est la carte postale. D'un coût modique, elle est fiable, sûre. Qu'elle représente une rue, un petit métier, une scène pittoresque, un commerce ou un groupe, la vulgarisation de la photographie est à l'origine de cet engouement. Ces millions de vues nous renseignent sur l'habitat, les conditions de vie, l'habillement, le commerce...

mardi 16 juin 2015

La ridicule vespasienne tourangelle...


... de l'avenue Proudhon à Tours :


ne peut pas rivaliser avec ses étonnantes consœurs parisiennes photographiées en 1862 par Charles Marville (1813-1879).












Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire