Le portable des années 1900, l'e-mail avant la lettre, c'est la carte postale. D'un coût modique, elle est fiable, sûre. Qu'elle représente une rue, un petit métier, une scène pittoresque, un commerce ou un groupe, la vulgarisation de la photographie est à l'origine de cet engouement. Ces millions de vues nous renseignent sur l'habitat, les conditions de vie, l'habillement, le commerce...

jeudi 15 mars 2012

Tours : le 23 place Velpeau


100 ans séparent ces 2 vues pour le sûr.

Le bistrot et le coiffeur sont toujours là !


HIER/AUJOURD'HUI :





7 commentaires:

  1. C'était déjà bobo Velpeau à l'époque ? ;-)

    RépondreSupprimer
  2. @Matfanus

    Social-traître, va. Tu as vu le lien sur "100 ans" ?

    RépondreSupprimer
  3. c'est génial cette comparaison! mêmes commerces de quartier c'est plutôt rare!
    bonne journée!

    RépondreSupprimer