Le portable des années 1900, l'e-mail avant la lettre, c'est la carte postale. D'un coût modique, elle est fiable, sûre. Qu'elle représente une rue, un petit métier, une scène pittoresque, un commerce ou un groupe, la vulgarisation de la photographie est à l'origine de cet engouement. Ces millions de vues nous renseignent sur l'habitat, les conditions de vie, l'habillement, le commerce...

dimanche 7 octobre 2012

Vouvray : les compagnons défilent



Fête annuelle de











7 octobre 2012

Si vous vous reconnaissez sur une photo et si vous ne désirez pas figurer sur ce blog, merci de m'adresser un courriel, je retirerai la photo immédiatement... Je précise que je suis photographe très amateur et que mon but n'est en aucun cas de me moquer, ni de tourner en dérision les personnes photographiées... Juste garder des traces de la vie qui passe... Merci de votre compréhension.


Quelques mots du Compagnonnage :


La cayenne : lieu de réunion des Compagnons ; en quelque sorte leur siège. On parle de « la cayenne de Tours », pour évoquer la section de Tours.
Une dame-hôtesse : épouse d'un Compagnon, elle accueille et écoute les jeunes.
Une mère : après cinq ans d'exercice, une dame-hôtesse devient mère, si les Compagnons jugent qu'elle en est digne.
Un aspirant : jeune effectuant son tour de France (tous ne le font plus) et ayant été adopté, se préparant à devenir Compagnon.
Un rôleur : Compagnon chargé de conduire les fêtes et les cérémonies ou chargé d'une responsabilité particulière. A la cayenne de Tours, ils sont deux : Hennuyer la clé des cœurs et Tourangeau la persévérance.
Noms : chaque aspirant prend le nom de sa région. Quand il devient Compagnon, on y ajoute sa principale qualité.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire