Le portable des années 1900, l'e-mail avant la lettre, c'est la carte postale. D'un coût modique, elle est fiable, sûre. Qu'elle représente une rue, un petit métier, une scène pittoresque, un commerce ou un groupe, la vulgarisation de la photographie est à l'origine de cet engouement. Ces millions de vues nous renseignent sur l'habitat, les conditions de vie, l'habillement, le commerce...

jeudi 20 décembre 2012

Les petits métiers de la rue



Je me souviens, j'avais une dizaine d'années, la rue de Bordeaux n'était pas encore piétonne. La rue à l'approche de Noël fourmillait de voitures et de piétons. Il y avait dans la rue des traiteurs, des volaillers, des fruits et primeurs, des marchands d'huîtres et bien sûr pour les gamins, le magasin Lefroid et son incontournable rayon jouets !

C'était déjà la fête avant l'heure.

Au bout de la rue, Mr Kibarian et ses marrons.

La petite mesure 1,00 Franc ou la moyenne à 2,00 Francs.

Et merde !


Aucun commentaire:

Publier un commentaire