Le portable des années 1900, l'e-mail avant la lettre, c'est la carte postale. D'un coût modique, elle est fiable, sûre. Qu'elle représente une rue, un petit métier, une scène pittoresque, un commerce ou un groupe, la vulgarisation de la photographie est à l'origine de cet engouement. Ces millions de vues nous renseignent sur l'habitat, les conditions de vie, l'habillement, le commerce...

dimanche 15 septembre 2013

Tours : C'esT Où ÇA ?


... et c'était quoi avant d'être transformé en appart. ?



8 avril 2013

Tours


9 commentaires:

  1. C'est drôle, je suis passé devant la semaine dernière !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Guillaume, c'est la classe. Laisser la main aux suivants, c'est la jouer grand seigneur.

      Supprimer
  2. Rue Parmentier ! J'avais pris la même photo en juillet 2012 : http://i.imgur.com/KOeNx8u.jpg

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Quand les photographes se rencontrent. A bientôt.

      Supprimer
  3. Réponses
    1. Un brunch au Diable des Lombards. Tu connais ou tu as connu ?

      Supprimer
  4. @tous

    Il faut quand même faire 1 billet pour répondre à la 2ème question. Une usine de biscottes, pourquoi pas. J'ai cherché et malgré mon abondante bibliothèque, je n'ai rien trouvé sur cette usine Rolls. Je vous laisse la main.

    RépondreSupprimer