Le portable des années 1900, l'e-mail avant la lettre, c'est la carte postale. D'un coût modique, elle est fiable, sûre. Qu'elle représente une rue, un petit métier, une scène pittoresque, un commerce ou un groupe, la vulgarisation de la photographie est à l'origine de cet engouement. Ces millions de vues nous renseignent sur l'habitat, les conditions de vie, l'habillement, le commerce...

vendredi 11 mai 2012

Saint Avertin : l'hippodrome [Opus 3]




Pour rejoindre l'hippodrome de St Avertin, rien de plus facile. Quitter Tours par le carrefour de Verdun. Franchir le Cher par le pont du Sanitas puis du Lac et continuer sur l'avenue de Grammont. Sur votre gauche le quartier des Fontaines et sur la droite le lac de la Bergeonnerie la barrière de Grammont :


Continuer tout droit et suivre la voie communément appelée "Route de Tours à Véretz". Franchir le pont du Sanitas. Immédiatement sur votre gauche, la commune de St Avertin et à droite, celle de Joué. En fait de la prairie (très peu de bâtis). Attention aux crues fréquentes, le Cher n'est pas canalisé.


Vous y êtes. Vous allez pouvoir vous montrer et dépenser vos sous :




Pendant les courses ou avant de retrouver vos intérieurs bourgeois,
il est conseillé de prendre un verre à la buvette :




9 commentaires:

  1. J'ai du mal à le situer actuellement...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Guillaume

      oh, là, là : « L’abus d’alcool est dangereux pour la santé ! ».

      Supprimer
  2. La maison de la carte postale n°31 est-elle celle en ruine le long d'une grande route après la sortie de l'autoroute à Tours sud ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah si !! C'est à la place du quartier des fontaines ?

      Supprimer
  3. @Guillaume

    1. oui
    2. tout était dit dans l'introduction de cet opus

    A bientôt.

    RépondreSupprimer
  4. Très chouette reportage... Belle série de cartes postales !!

    RépondreSupprimer