Le portable des années 1900, l'e-mail avant la lettre, c'est la carte postale. D'un coût modique, elle est fiable, sûre. Qu'elle représente une rue, un petit métier, une scène pittoresque, un commerce ou un groupe, la vulgarisation de la photographie est à l'origine de cet engouement. Ces millions de vues nous renseignent sur l'habitat, les conditions de vie, l'habillement, le commerce...

jeudi 31 mai 2012

Et si la place Plumereau n'existait pas... [2]


... terminé les apéros tardifs de la blogosphère tourangelle.

Et pourtant :


Comme le prouve ce rare document, la place Plumereau n'existait pas à la fin du XIX° siècle. Le cliché ci-dessus montre bien la présence d'habitations sur l'emplacement de l'actuel forum du vieux Tours, dans le prolongement de la rue du Grand Marché. Le lecteur pourra constater leur disparition sur le cliché qui suit, le point de repère pouvant être l'enseigne de la confiserie Lumeau que l'on retrouve sur les deux photographies.

Jusqu'en 1899, date de la démolition, existaient toutefois déjà le carroi aux Chapeaux, convergence des rues du Change, de la Monnaie et des Orfèvres, et au sud de la rue du Change, qui se prolongeait donc jusqu'à la rue du Commerce, se trouvait une placette baptisée du Marché aux Fruits, connue jadis sous le nom de carroi Saint Pierre. Elle était appelée ainsi, puisque voisine de l'église de Saint Pierre le Puellier. Un marché aux fruits s'y tenait le mercredi et le samedi. C'est donc dans la dernière année du XIX° siècle que fut détruit le pâté de huit maisons appartenant à Charles Plumereau, conseiller municipal. L'édile tourangeau, qui s'était distingué en offrant aux écoliers de la ville des livres scolaires, avait permis cette destruction imposée par la mode de l'époque qui voulait que soient créées un peu partout bon nombre de places et parvis. Bienfaiteur de la ville, Charles Plumereau fut récompensé par la municipalité qui baptisa la place de son nom.

Source : le magazine de la Touraine n°3 de juin 1982




5 commentaires:

  1. Dommage qu'il n'y ai pas plus de photos de ces maisons avant leur destruction...

    RépondreSupprimer
  2. c'est bien ces images là dont je t'avais parlé

    RépondreSupprimer
  3. Bonjour, pouvez vous m'envoyer les photos que vous avez utilisé por creer votre blog de la place plumereau car je fait un exposé sur cette place mais il m'est impossible de trouver des photo de sa construction ect...
    Si possible voici mon adresse E-mail : augustinvial@icloud.com
    Cordialement
    Augustin.

    RépondreSupprimer
  4. j'ignorai tout cela et j'apprécie beaucoup votre travail. Merci

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci à vous Annie. Merci de votre visite.

      Supprimer